Videohistory, le blog de la video rare ou insolite

  • Accueil
  • > VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION

19 avril, 2011

UNE RARETE DE LA VHS N EST PLUS !!!

Classé sous VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION — videohistory @ 22:46

fire20in20the20night.jpgdschungelratten.jpgmunchies.jpg

LE ROMAN D’ ELVIS EN DVD !!!!

actubann2.gif                                               

Une rarete de l’epoque VHS n’est plus ! Encore un rempart de cette forteresse cinephilique s’effondre ! LE ROMAN D’ELVIS , de John CARPENTER ( Sunset video, 1979) avec le grand Kurt dans le role de l’immense ELVIS,…est enfin disponible en DVD !!! Voila une bien belle rarete qui s’arrachait parfois jusqu’a 150 € sur les sites marchands … Bye VHS..

 

                                                     elvis.bmp

…Depuis le 4 Avril …

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

1 mai, 2010

VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION : ROBOWAR (1988)

Classé sous VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION — videohistory @ 21:11

ba3f5f33b6a9d940e982ea40b02a72cc.jpgjaq102ws8.jpg1e92254682cf026d4902492b93d98195.jpgcuissardes.jpg 

VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION

                       ****ROBOWAR, Delta video, 1988****

title01.jpg    

 

        robo4.bmp

 

270366561444fd167217f3.gif5881594265.jpg3985622281.jpg

 

Du gros, du betonne, du lourd ! Voila  comment on pourrait qualifier cet ersatz sans complexe et d’une beauferie revendiquee, qu’est ROBOWAR…. A l’image de la carriere du « Maestro di nanardo »,  le redoutable BRUNO MATTEI, ( ici sous son pseudole plus frequent, VINCENT DAWN), son realisateur, coupable des jubilatoirements nuls VIRUS CANNIBAL, STRIKE COMMANDO ( egalement chez Delta video), DOUBLE TARGET ( Delta aime le gros naveton !!), Ce ROBOWAR nous laisse vraiment perplexe quant a son utilite, et surtout sa volonte de ressembler au grand succes en salles d’epoque, PREDATOR ….

 

robo1.jpg     robo.png

 

En effet, ici, la cible est bel et bien de rentabiliser  sur le succes du classique de JOHN McTIERNAN, tout en mixant au possible quelques autres petits succes precedents ( PLATOON et la vague des films sur le Vietnam, tres en vogue a la fin des 80′s…) sans oublier aussi ROBOCOP, dont le design de la  » bete  » du film nous y fait tres vite penser..Plagiat, donc, mais dans les regles de l’art( jusqu’au boutiste meme, puisque le lettrage sur la jaquette est egalement le meme que PREDATOR !!).

Tout y est : ‘un cast has been integral ( never been meme)avec l’habitue REB BROWN, tres present dans des zederies guerrieres, dont certaines sont parvenues jusqu’a chez nous, et ALEX McBRIDE ( vu dans ZOMBI 3 , du duo de choc MATTEI ( !!) et FRAGASSO) et en prime , la presence de Nono le robot , dont l’eclatante voix mecanique fait des ravages dans la bande son ( voir BA)….C’est mal ( sur)joué, ca beugle, ca grimace, se jette dans les airs en cabriolant, tire dans tous les sens, surtout ou il n’y a rien, des personnages la aussi calques sur le film de McT…Des dialogues indigents, une creature qui fait penser tant a ROBOCOP qu’aux robots automatises du SHOPPING de Jim Wynorski ( VESTRON) mais en pire !!!…Avouons qu’une machine a tuer sans pitie avec la voix de Nono le robot, c’est pas top credibilite …!

 

                                       robo5.jpg

 

Et niveau scenar, que dire si ce n’est de …revoir PREDATOR ??…

 

 robo2.jpg          robo3.jpg      

 

 Bref, ROBOWAR est peut etre une somme, la quintessence de l’esprit « MATTEIste » : Du nawak hallucinatoire , sans la moindre originalite, sans talent ( evidemment), et on pourrait donc se demander a quoi bon ? Peut etre pour que le Z ait lui aussi ses grands classiques intemporels et immortels !! A noter tout de meme, qu’a la difference d’autres « auteurs » italiens et bisseux, les films de MATTEI n’ont jamais reelement connus de probleme de distribution en France, et ce, dans tous les genres…Que ce soit pour les WIP ( les PENITENCIER DE FEMMES, chez MPM), ces ersatz gueriiers, post nuke ( chez UGC), ou autres…

ROBOWAR sort chez DELTA, en 1990, epoque de belle sante pour l’editeur, qui a vu passer les DOUBLE DETENTE, et autres gros succes du catalogue ( ceci expliquant peut etre cela)..IL reste que la K7 de ce ROBOWAR est a conserver a cote de celle de ZOMBI 3, autre splendide jaquette !!….

Pour un avant gout de ce delice, se goinfrer la BA, c’est du gratine…

Image de prévisualisation YouTube

11 janvier, 2010

VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION ****La Nuit des Sangsues- CBS-FOX video, 1987****

Classé sous VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION — videohistory @ 1:54

34c130c750a8c1828a1715e3303741f8.jpgaubergedelaterreurvip02op2.jpg9b9c94fb5cbe2b14476f6308b4247efc.jpg580312.jpg

                 VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION

       **** La nuit des sangsues, CBS FOX video-1987****

 

                         title011.jpg

notc013.jpgnightofthecreeps73.jpg     

                                 notc03.jpg

     270366561444fd167217f31.gif       5881594265.jpg            531f6b68892b4a337b2757f882a4200a1.jpg   

 de FRED DEKKER, avec TOM ATKINS, JASON LIVELY, JILL WHITLOCK, STEVE MARSHALL, DAVID PAYMER….

 

Vous aimez les films fous ? Decomplexes? Totalement en roues libres dans le delire , l’exageration, la sublimation du nawakkisme ???? Eh bien, Amateurs de SF Grind des annees 50, de gore burne, et d’aliens en mousse… ce EXTRA SANGSUE, de l’excellentissime mais oublie FRED DEKKER, deja auteur du sympathique THE MONSTER SQUAD, la meme annee et chez le meme editeur, mais aussi d’un ROBOCOP 3 plus sinistre, est pour vous !!!!!!!

Image de prévisualisation YouTube… Neanmoins, avec ces deux premiers films et surtout celui ci, ca promettait deja…

night20of20the20creeps2013.jpgcut13.jpg

Hommage et remake des series B des Drive in des annees 50et 60, le film debute dans les annees 50, justement ou l’aterissage d’un alien evade de sa capsule en catimini coincide avec l’ evasion d’un serial killer specialiste du maniement de la hache, de l’asile….Alors que celui ci decide de transformer sa copine en steak hache facon tartare, le jeune Johnny s’en va explorer les sous bois car une lumiere a attire son attention….C’est a justement ce moment que l’alien decide d’explorer la nature humaine en profondeur via la bouche du jeune homme…..Celui ci sera retrouve puis cryogenise dans un labo jusqu’en …1985…!!!

C’est justement a cette epoque que 2 etudiants pour epater une donzelle a conquerir, decident de voler un cadavre au labo de la fac…celui de Johnny,justement…..!!!! L’alien, ayant acquis une maitrise en anatomie humaine depuis, et sous forme de sangsue, decide de s’offrir une balade sur le campus, afin d’approfondir son etude…!!

creeps2zy9.jpgcut13a.jpg

 Encore un film absolument delirant, ou les genres et les delires en tous genre se melangent pour accocher d’une sorte de comedie goro-science fictionnelle ,incroyablement fun et rythmee, tipically 80′s, ayant un rythme effrene et ou l’on ne s’emmerde jamais !!!!

Un tueur a la hache abattu mais revenu a la vie et vengeur, des hordes de zombies degeneres mus uniquement par la barbaque et la matrice des sangsues, des references a NIGHT OF THE LIVING DEAD, on pense a HIDDEN aussi, en plus du bis fiveteen et aux grands classiques de la SF…ON retrouve egalement TOM ATKINS, une trogne qu’on adore retrouver ( HALLOWEEN 3, NEW YORK 97, FOG, CREEPSHOW, MEURTRES A LA St VALENTIN 3D, …)

Le film est  egalement dote d’une fin alternative, indisponible par chez nous, et dont certaines photos sont tirees ici….

 En bref , un film absolument jubilatoire, dementiel, quasi classique , et a decouvrir de toute urgence !!

(NB: un quasi remake fut realise, en tout cas tres ressemblant, en 2005, SLITHER-HORRIBILIS- chez nous, egalement indispensable et succulent…)

                                           night20of20the20creeps201.jpg

Edite chez l’excellente maison CBS FOX video en 1988, le film est devenu aujourd’hui chez nous, une petite rarete, sur laquelle il faut se jeter toutes affaires cessantes si on y tombe dessus !!! Le bemol vient de la duplication, pas terrible, surtout au niveau d’un son, dont on peut douter de l’ajout Stereo, tant il est difficilement audible…. La  sublime jaquette, pour tous les amateurs, devenue culte est dans toutes les memoires encore….Une seule reedition, en collection « Les plus grands frissons » chez Fox, en 91….Et naturellement, inedit en DVD, alors qu’un Blu Ray Yankee se profile a l’horizon… !!!! Eeeeeeeeeeet oui, magie de l’edition gauloise !…

creeps3ag6.jpgcreepspi5.jpg

3 octobre, 2009

VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION****MEURTRES A LA St VALENTIN****1981

Classé sous VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION — videohistory @ 22:08

bcs2umkkgrhgookjmejllmvmobkpnbqszg35.jpgbdpcowbgkkgrhgohdcekjw1zhmkbkrmfc7mk35.jpgb5uvegbwkkgrhqqhcoequwgwewbktltfzijq35.jpgbyfpjw2kkgrhgookioejllmen7ibkrrrsrglq35.jpg 

 

                       VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION

                                     ****MEURTRES A LA St VALENTIN, cic video, 1981****

               title014.jpg

myb.bmpnews14.jpguser posted image

270366561444fd167217f3.gif        5881594265.jpg   0279668974.jpg

de GEORGE MIHALKA, avec NEIL AFFLECK, LORI HALLIER, PAUL KELMANN,DON FRANCKS, ALF HUMPHREYS,….

A l’occasion de la sortie , ce mois, ci , chez TF1 SE7EN7, de son excellent remake en 3D, il est temps de se rememorer d’ un petit slasher apparu dans la grande vague de la fin des 70′s, et debut 80′s, entre un VENDREDI 13 et un HALLOWEEN, periode prolifique en psychokillers et autres boogeymans ephemeres…Belle illustration donc, que ce  » MY BLOODY VALENTINE », datant de 1981…

Similaires a beaucoup d’autres slashers de ce type, celui ci narre les mesaventures survenant a une bande de jeunes mineurs( au sens propre), victimes eux meme de la vengeance d’un ancien travailleur de la mine en question, ou, 20 ans plus tot, un accident avait ete cause la mort de plusieurs ouvriers, et dont le survivant, Harry Warden, fut accuse…Revenu se venger quelques annees plus tard, on le pensait neutralise…Apparemment, il n’en est rien…

myv6.jpgmyv20.jpg

Effectivement assez basique dans son approche de Whodunit, ce petit slasher se demarque par un cadre assez inhabituel ( on est en effet, bien loin des camps de vacances, campus, universites, pensions pour filles….), a savoir donc les mines du nord des states… Autre critere d’originalite, le costume de l’assassin, qui lui confere une silhouette etrange, presque de scaphandrier, arme d’une pioche, assez peu humaine, et donc plus effrayante.Souvent cadre dans l’obscurite, surtout dans la seconde partie, les meurtres sont tout de meme assez travailles ( voir celui du lave linge ), et aussi bien gores…Ce dernier detail peut cependant sembler exageré, mais il faut aussi savoir que le film compte plusieurs versions, et celle, exploitee chez nous, est la plus edulcoree ( a signaler que c’est egalement le cas pour bon nombre de VENDREDI 13…),…Une difference d’ailleurs a peu pres reparee, dans le remake, bien plus gore , dans sa version exploitee en salles chez nous, que le fut donc le modele…

Au cast, et bien,  beaucoup d’acteurs que l’on ne reverra plus trop par la suite, mais qui pourtant, et comme souvent pour des acteurs de bis, ou peu connus , assurent neanmoins une interpretation honnete…Une musique de PAUL ZAZA, lorgnant un peu vers les V13, succes oblige…Rien de tres original, me direz vous ???..Mais ici, l’amputation de quelques minutes  concoure a changer la vision du film et le distinguer…

myv12.jpgmyv4.jpg

En effet, et contrairement a la majorite des films amputes, souvent de scenes inutiles, Ce malheureux MY BLOODY VALENTINE, perd , sous les cisailles de la censure, 10 minutes de puissance gorasse, changeant le regard que l’on peu porter, passant de whodunit fadasse a slasher pervers et decomplexe, ou, pour le coup, ca charclaye, ca tranche, ca oenuclere, ca etripaille, dans la joie et l’alegresse !!!….Preuve que parfois, le resultat, via nombre d’embuches, peut etre eloigne de l’intention…

 

Niveau edition video, le film a ete edite en 1984, chez CIC video, d’abord en locatif, puis dans la collection  » Cauchemars » ( toujours chez CIC, pas celle , sublime de UGC) quelques annees plus tard, la jaquette representant simplement la tete de notre ami a la pioche leste…Pas tres rare, le film a connu une edition DVD en 2003, avec une jaquette plus belle ( voir photo plus haut)

myv1.jpgImage attachée

 ….Et un remake, realise l’annee derniere, et sortie chez nous en Avril dernier !  La nouvelle mode etant au recyclage, qui arrange bien les scenaristes et les producteurs, plus promptes a reutiliser de vieilles recettes qu’a se demarquer,  la bete est donc arrivee sur les ecrans, amenee par PATRICK LUISSIER, jusque la tacheron quelconque, responsables de diverses chiasses en boite telles que DRACULA 2001, PROPHECY 3, …bref que de l’inoubliable…Quelle surprise que de voir alors un remake plus que reussi !!!! En effet, et comme dit plus haut, ca depasse largement, gorement parlant, son modele ( du moins la version vue en nos contrees) …Une veritable ode au rouge qui tache !!!!!!!!C’en est meme surprenant, tant , rien ne nous est epargne ( machoires, oeil, …) !!! L’effet 3 D ( que l’on suppose efficace, puisque nos exploitants ne regnassant jamais a faire les choses a moitie, ont evidemment projete en France , le film en 2 D) renforcant sans doute l’aspect sensationnel de la chose…

 Au cast, on retrouve, hormis les jeunots actuels repeches ca et la, dans les series niaises actuelles, la trogne TOM ATKINS (  » LA NUIT DES SANGSUES, HALLOWEEN 3D, MANIAC COP, NEW YORK 1997,…)habitue du bis, et specialement du fantastique, sorti du salloir pour l’occasion, donc , raison de plus pour ne pas se priver….Realise a l’ancienne, proprement, jamais ennuyeux, ….Donc, ca ne reparera pas l’absence de relief, mais JETEZ VOUS SUR LE DVD !!!!!!!!!!

Image de prévisualisation YouTube

les BA :

 http://www.youtube.com/watch?v=mJFCJaSr2Xk

 http://www.youtube.com/watch?v=awd9HMVF8pQ&feature=related      + les scenes coupees ( meilleures)

http://www.youtube.com/watch?v=bupcolhA-KQ&feature=fvw

 http://www.youtube.com/watch?v=FkjTvb3gdDU&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=LmB-mp1xPm4&feature=related

 

Image attachée

20 septembre, 2009

INGLORIOUS BASTERDS: le revival Tarantinien du film de guerre…

Classé sous VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION — videohistory @ 1:23

        VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION : CRITIQUE / ACTUALITE

                             INGLORIOUS BASTERDS ( 2008)

inglo.jpgmv5bmta4ode5ntu2otfeqtjeqwpwz15bbwu3mdywmte3nziv1cr280344344ss1001.jpg  a deux doigts du chef d’oeuvre…

de QUENTIN TARANTINO, avec BRAD PITT, MELANIE LAURENT, CHRISTOPH WALTZ, DANIEL

BRUHL, ELI ROTH, MICHEAL FASSBENDER, DIANE KRUGER, TIL SCHWEIGER, MAGGIE

CHEUNG, MIKE MYERS, OMAR DOOM, SYLVESTER GROTH, MARTIN WUDKKE…duree : 2h 34…

Deux ans apres l’ insucces du pourtant excellent GRINDHOUSE, QUENTIN TARANTINO est de retour, continuant sa ballade a travers le cinema bis dont il se gavait etant enfant, dans le cinema grind de son quartier, et ou il a fait son education cinematographique…Apres le thriller et le film de sf  bis et decomplexe, le voila s’attelant a un remake ( une fois n’est pas coutume), en l’occurence, ici a UNE POIGNEE DE SALOPARDS ( 1977), de ENZO G. CASTELLARI, sorte de 12 SALOPARDS , a la sauce spaghetti, et au cast deja fameux ( FRED WILLIAMSON, BO SVENSON,…)

Petit classique du bis, ce film, tombe dans l’oubli, sauf evidemment pour les cinephiles avertis…Mais c’est sans compter la  passion devorante et quasi religieuse du Quint, pour le genre ! Voila donc qu’est exhume  le dit film, pour un Re boot Tarantinien,….qui risque de promettre ..

Mais du materiau d’origine, n’est garde que peu d’ elements : Tout d’abord le titre ( ou plutot la version Anglaise du titre), la bande de soldats recrutes par le sergent Aldo Raine ( le surprenant BRAD PITT), et le decor… Hormis cela, on a droit a une refonte totale du metrage; En effet, ici, il n’est point question d’une seule intrigue, mais de deux : A savoir , d’un cote , l’epopee de soldats assez  » bras casses » ( ROTH, DOOM, BACALL, SCHWEIGER,…), soldats juifs recrutes pour une mission perilleuse dans la France collaboratrice du debut des annees 40, mais aussi, celle, vengeresse, d’une jeune juive , Shoshannah Dreyfus ( MELANIE LAURENT), decidee a se venger apres le massacre de sa famille par une escouade de soldats SS, emmenee par le truculent et impayable colonel HANS LANDA ( epoustouflant CHRISTOPH WALTZ), qui, malgre les protagonistes, ne feront plus qu’une….

inglo2.jpginglo5.jpg

 

On le voit, point de veritable remake donc,mais une totale interpretation, adaptation, pourrait t’on meme dire, de la part de l’auteur de PULP FICTION… Et quelle adaptation !!!  Apres une scene d’introduction bavarde mais interessante ( Nous sommes chez TARANTINO, et le dialogue est preponderant, voire meme essentiel), qui nous en apprend pas mal sur l’un des protagonistes les plus interessants et recurrents du metrage,  nous avons droit a une sorte de piece de theatre, scindee en plusieurs actes, tous tres differents de par leurs longueurs, leurs teneurs, leurs protagonistes… Mais le resultat final  n’y laisse rien paraitre : comme pour d’autres films tres longs , ZODIAC ( FINCHER, 2006), le temps passe sans que l’on s’en apercoive !… Bien plus , pour rester dans l’univers Tarantinien, qu’un JACKIE BROWN, bavard mais plus longuet …Bien sur , ce INGLORIOUS BAST »E »RDS, n’est pas exempt de defauts : citons par exemple, certains monologues un peu longs, nottament dans le chapitre central, situe dans une taverne, lors d’une mission d’infiltration. Ce chapitre, de presque 40 minutes,  laisse percevoir certains  » defauts » ( Mais en est- ce vraiment un ?) de l’auteur : Propension a exposer sa culture cinematographique via ses personnages, multiplicite des personnages, embourbement et etirement du propos…On note aussi certains personnages , tel celui du mercenaire  Hugo Stiglitz ( reference la aussi, a un acteur de films bis italiens, recurrent chez LENZI, principalement dans L’AVION DE L’APOCALYPSE )ou bien encore de « l’Ours juif », alias  le sergent Donny Dorowitz ( ELI ROTH), qui pour specialite, l’eclatement de tete a la batte de Baseball !!!!

On peut egalement deplorer de grossieres libertes prises avec l’Histoire ( GOEBBELS, et sa maitresse), ainsi que des sosiesque l’on pourrait qualifier gentiment de  » assez ressemblants »…Mais ceux – ci ne sont que details, et une oeuvre , ambitieuse, et sincere qu’elle soit, ne peut etre reelement parfaite… 

 

inglo4.jpg un Hitler assez ressemblant…

 

Si la distance est prise avec certaines references historiques, c’est certainement pour mieux nous combler, nous, amateurs de cinoche qui depote, qui tache, qui bastonne…. Meme si l’action se revele plutot timide, il est vrai…Cependant il ne faut peut etre pas voir cet opus comme un film de guerre lambda ( peu d’interet d’en faire un remake fidele, en effet) mais plus d’un film d’espionnage a la FRITZ LANG ou a la SIODMAK…On y pense souvent en tout cas, devant certains points cles du film…Ce qui ne veut pas dire que le  deroulement est mou , languissant , non, les gunfights sont aussi presents !!!! Et en cela, le realisateur ne nous decoit pas, culminant lors d’un final dantesque  veritablement jubilatoire, peut etre l’un des meilleurs jamais imagines !!

 Et le tout est emmene par des acteurs de choix ( les excellents MICHEAL FASSBENDER, ELI ROTH, dont ce n’est pourtant pas le metier originel, MIKE MYERS, …), et meme par ceux dont le choix pouvait emmener le doute ( MELANIE LAURENT, plutot correcte, DIANE KRUGER, peu presente mais excellente, BRAD PITT, qui se revele…) Il s’en est fallu de peu pour que ISABELLE HUPPERT participe au projet, amis notre ami Quentin  a su raison garder…!!! Notons aussi que certaines scenes, mettant en scene l’actrice MAGGIE CHEUNG, en tenanciere de cinema, ont ete supprimees… Quelques cameos egalement, de ROD TAYLOR ( churchill, helas peu reconnaissable, ), ou de CASTELLARI, lui meme !

Certaines scenes, comme le combat entre Shosshanah et le heros de guerre Zoller, accompagnees par une musique sublime et reelement envoutante, sont d’une beaute rellement eblouissante et charmante, nous font meme retomber l’espace d’un instant , dans l’epoque des films d’entre deux guerres, la grande epoque des GABIN, JOUVET….Mais s’il ne devait rester qu’un seul acteur dans cette composition, c’est bel et bien le genial CHRISTOPH WALTZ, acteur meconnu auparavant, specialise dans le theatre, et qui donne ici une composition  proprement Hallucinante ( et hallucinee !) du Nazi HANS LANDA,  tour a tour debonnaire, impayable plaisantin,  drole, et charmeur…et dote d’une intelligence redoutee par ses adversaires…. Clairement un acteur a suivre, et dont le talent va eclater au grand jour ( il jouera prochainement l’ennemi du Frelon vert, dans l’adaptation a venir…)

inglo7.jpg

inglo6.jpg Tarantino ne laisse jamais passer une occasion de parler cine »…

 

Plus de doute, avec ce film, TARANTINO signe , en quelque sorte son film de la maturite ( en tout cas, cela se ressent), precipitant pour une fois son propos dans un cadre realiste, et meme historique..Sacre virage , pour un realisateur decidemment atypique que l’on decouvre a chaque nouveau fleuron….Et sacre plaisir encore que de voir un petit genie en pleine possession de son art et de ses moyens, et ce pour nous contenter, tout autant que lui….On jubile et on en redemande !!!!!!

Image de prévisualisation YouTube

2 août, 2009

VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION ****BLOOD DINER, Vestron video, 1987****

Classé sous VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION — videohistory @ 14:51

byzmp8gbgkkgrhgookjwejllmvdkbkhvrysgg35.jpgbtnlmkkgrhgohdwejlll3zybkdw02uli12.jpgcondamnees20a20l20enfer.jpgbyzmrbgkkgrhgookioejllme88sbkhvsi0y35.jpg                

               VIDEOHISTORY MOVIES SELECTION

            **** BLOOD DINER, de Jackie Kong, Vestron video, 1987 ****

                 blooddinerrz62.jpg

 270366561444fd167217f3.gif 5881594265.jpg0279668974.jpg

de Jackie Kong, avec Rick Burks, Carl Crew,Roger Dauer, La Nette LaFrance, Max Morris,

 Drew Gogdderis, Alan corona,….

Problement un des films les plus fous et decomplexes de tous les films d’horreur deja allumes ( STREET TRASH, REANIMATOR, EVIL DEAD, ELMER,…) et c’est peu dire, tant on assxiste a un deferlement de Nawakkisme assume !!!…Il s’agit en effet d’un remake plus ou moins assume d’un deja classique film des annees 60, deja tres gore a l’epoque, et realise par un autre farfelu, HERSCHELL GORDON LEWIS: « BLOOD FEAST »  ( 1963)  dans lequel un epicier egyptien, pour honorer et ressuciter une deese ancienne, se met a recolter des membres ( bras, jambes,…) sur , de preference, des Pin Up blondes, typiques des sixties…

L’histoire, ici ne differe guere, si ce n’est dans ses debordements: Les freres TUTMANN, ont assiste , gosses, a la mort de leur oncle ANWARnooire echarppeur de bonnasses, par la police.Avant de rendre l’ame, celui ci leur fait jurer de continuer la mission qu’il s’est fixe: Ressusciter SHEETARR, une deese antediluvienne, dont les parties corporelles devront etre prelevees sur des donzelles de preferences athletiques et denudees….20 ans plus tard, les 2 jojos sont a la tete d’un des restaurants les plus cotes de la ville, et dont le secret de la recette miracle est bien garde : Les boyaux ou autres parties non exploitables pour la deese egyptienne, sont recycles en mets de gourmets, qui constituent leur clientele….

blooddinersc2.jpgblooddinersc1.jpg

Le premier mot qui vient a l’esprit, lorsqu’on assiste a ce delire , c’est Outrance ….Chaque meurtre, chaque decoupage est outrancier, l’effet decuple son efficacite, jusqu’au grotesque souvent ( un gardien de nuit assome a la pele voit ses yeux veritablement exhorbités – c’est le cas de le dire-, un clochard est ecrase des dizaines de fois alors qu’il se releve, une bataille entre catcheurs improvises vire au concours du meilleur gerbeur !….) , l’effet comique etant egalement accentue…Car BLOOD DINER est avant tout une comedie et n’a rien du  film d’epouvante classique et inderidable…C’est le delire qui prime ici, et bien plus ( 80′s oblige) que son modele illustre…Ici, c’est puissance 10 dans la demesure et le nawakk, a l’image de ce cerveau extrait du cadavre de l’oncle mort 20 ans avant et pourtant toujours bavard et queutard , ou bien d’un catcheur blondinet appelle …JIMMY HITLER !!!!!Un film egalement tres rythme et ou l’ennui n’a pas sa place ( fusillades, massacres en serie dignes d’un slasher, moment de pure comedie teen style 50′s, ambiance 60′s…

Au Final, un joyau underground aux esces assez inedits et inegales qui doit ravir tout amateur de bis decomplexe, de connerie gore et joyeuse, de gore  paillard, naze et qui tache !!!

Nul doute que ce metrage fou furieux tient sa place dans le lot de bizarreries que les 70′s et les 80′s nous ont apporte sur un plateau, on pourrait le rapprocher de BAD CHANNELS, TERROR VISION, ZOMBIE KAMPUS,TOMATES TUEUSES, … e autres joyeusetes , dont il faut dire que l’editeur Vestron se faisait un des ambassadeurs zeles….

blooddinersc3.jpg

Imanquabelement, un film a voir, mais helas, une rarete affirmee aussi,  car il existe un DVD allemenad en Z1, certainement un disque Yankee, mais pas ( et peut etre jamais) une edition Francaise, les editeurs en regle, generale, n’etant pas tres portes sur les etrangetes et curiosites du cinema bis…. Il reste l’espoir de mettre la main sur le tresor que constitue la K7 editee chez Vestron en Juillet 88, dont la jaquette voir plus haut, est un chef d’oeuvre dans ce domaine, comme souvent chez Vestron….A noter aussi que le film n’a connu, ici aussi q’une dition dans ce format, il n’a en effet pas ete repris dans une quelconque collection DELTA, qui reprit beaucoup de titres a la mort de Vestron, vers 1991….

Image de prévisualisation YouTube

A defaut de BA, quelques extraits…

http://www.youtube.com/watch?v=nhLvTnvsp50&feature=PlayList&p=ED9A7F6F7CE99067&playnext=1&playnext_from=PL&index=22

http://www.youtube.com/watch?v=FEU_kOdb4YE&feature=related

Film En Streaming : Films, ... |
DESSIN ANIM' |
attraction city |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ambouba
| ~ Twilight ~
| Critiques et Citations de F...